jeudi 13 décembre 2012

Les Contes de la Bécasse

Guy de Maupassant


"A la saison de la chasse, le vieux baron des Ravots qui adorait la bécasse, cette reine des gibiers, en faisait manger tous les soirs à ses invités. Mais les têtes des oiseaux, suprême régal, (clin d'oeil à ma Laurence!) étaient réservées au chasseur que désignait le hasard. Pour indemniser les déshérités, l' élu du sort devait leur raconter une histoire."

Grace à cette coutume Guy de Maupassant va nous raconter seize histoires de sa terre natale, la Normandie.
Les héros sont les paysans, les notables ou noblaillons de cette contrée.
Si ces contes sont parfois sordides (Pierrot, La rempailleuse, Saint-Antoine), souvent tragiques (un fils, en mer) et quelquefois ironiques (Un coq chanta, l'aventure de Walter Schnaffs), ils reflètent la vie dure des gens qui vivent de leur terre et comptent avant d' aimer.

J'ai été surprise de lire dans ce recueil La Peur, conte fantastique qu'on retrouve dans le Horla.

Au delà des récits, j'aime surtout l'écriture de Maupassant.

mercredi 5 décembre 2012

A la vie , à la ...

Marie-Sabine Roger

Illustré par François Roca



Quatrième de couverture

- Comment ? Tu ne connais pas le grand escornifleur?

Cette nuit la Vomille est revenue.Maman m'a regardé de son regard Je-t'aime. Elle a posé la couverture sur moi pour me refaire un radeau neuf, avec des draps qui sentent bon le large. Puis Melchior Lescale s' est assis sur mon lit. C'est mon voisin. Avant il était pirate!

De ce petit garçon, on ne connaît ni le prénom, ni l'âge (sans doute moins de dix ans), ni même le nom de la maladie.
C'est lui le narrateur et avec toute la candeur de l'enfance nous allons passer avec lui les quelques jours qui lui restent à vivre.
"- Tu sais sûrement que je vais mourir? j'ai dit.
Il a eu un beau sourire paisible.
-Moi aussi, bonhomme. On en est tous là..."
(...)
C' est très joliment écrit,
C' est une lecture que je conseillerai à toutes personnes connaissant un enfant malade, mais pas seulement.
C'est plein d' amour, plein de pudeur, et plein de jolis mots d'enfants.

dimanche 18 novembre 2012

Oscar et la dame rose

Eric-Emmanuel Schmitt


Quatrième de couverture


Voici les lettres adressées à Dieu par un enfant de dix ans.
Elles ont été retrouvées par Mamie Rose, la "dame rose" qui vient lui rendre visite à l'hôpital pour enfants. Elles décrivent douze jours de la vie d'Oscar, douze jours cocasses et poétiques, douze jours pleins de personnages drôles et émouvants.
Ces douze jours seront peut-être les douze derniers. Mais, grâce à Mamie Rose qui noue avec Oscar un très fort lien d'amour, ces douze jours deviendront une légende.


Je ne sais pas ce qui m'a gêné dans ce roman.
Peut-être la négation des parents.
Lorsque un enfant meurt, quelque soit son âge, il emmène dans cette mort tout l'amour et les espoirs de ses parents.
Les étrangers sont  mieux placés pour relativiser ces moments douloureux.
Les "dames roses" font un travail extraordinaire dans nos hôpitaux.
On ne peut bien sur que leur rendre hommage.
Merci donc à Schmitt de l'avoir fait.


L' enfant de Noé

Eric-Emmanuel Schimtt



Quatrième de couverture 


" - Nous allons conclure un marché, veux-tu ? Toi, Joseph, tu feras semblant d'être chrétien, et moi je ferai semblant d'être juif. Ce sera notre secret, le plus grand des secrets. 
Toi et moi pourrions mourir de trahir ce secret. Juré ?- Juré. » 


1942. Joseph a sept ans. Séparé de sa famille, il est recueilli par le père Pons, un homme simple et juste, qui ne se contente pas de sauver des vies. Mais que tente-t-il de préserver, tel Noé, dans ce monde menacé par un déluge de violence ? 

L' histoire ne suffit hélas pas et les hommes ne sont que des hommes.
Il faudra, je le crains, faire encore et toujours bien des collections pour qu'aucun peuple ne sombre dans l'oubli.
Mais il y aura aussi toujours et encore des "justes". 

Le parfum de la dame en noir

Gaston Leroux


Quatrième de couverture 

On retrouve dans Le Parfum de la dame en noir tous les personnages du fameux Mystère de la chambre jaune.

Grâce à Rouletabille, le mariage de Robert Darzac et de Mathilde Stangerson a enfin eu lieu et la mort de leur ennemi est officiellement constatée.

À peine partie en voyage de noces, cependant, la belle Mathilde appelle Rouletabille à son secours : l'impitoyable Larsan est réapparu !

La situation devient alors angoissante : disparition, crime... Le mystère s'épaissit. 
Le jeune reporter aura besoin de tout son flair et de son intelligence hors pair pour venir à bout de cette véritable « histoire du diable ».

J'ai pris un beaucoup de plaisir à retrouver tous les personnages de la chambre jaune.
Mais si j'aime ce roman, son intrigue, je n'aime pas la dame en noir.
Comment peut-on se déguiser pour aller voir un enfant ?...


samedi 27 octobre 2012

Le peintre et ses chats

Corneille van Beverloo

Un joli texte de Michel Waldberg,
une anthologie de poèmes
Le thème est bien sur le chat
quelques superbes photos de Corneille et ses chats
et bien sur, les oeuvres de Corneille.

L' idée était bonne, l' édition date de 1996.
Je me demande si ce sont les poèmes qui illustrent les tableaux...ou l'inverse.

Le Chat 




Je souhaite dans ma maison:
Une femme ayant sa raison
Un chat passant parmi les livres,
Des amis en toute saison
Sans lesquels je ne peux pas vivre.


                 Guillaume Apolinaire




jeudi 25 octobre 2012

Le mystère de la chambre jaune

Gaston Leroux


J' ai pris énormément de plaisir à lire cette aventure du très jeune reporter Joseph Joséphin dit Joseph Rouletabille.
C'est une enquête empreinte d' émotion et de rebondissements.
On se demande parfois si Copperfield et sa magie ne vont pas faire leur apparition pour résoudre les différentes énigmes.
Je trouve cependant notre héros beaucoup trop jeune.
Il ne pouvait pas avoir dix ans de plus...
la première publication du roman date de 1907, on ne peut pas imaginer à cette époque qu'une femme de plus de trente, trente-cinq ans puisse encore être séduisante.
Bien sur je connaissais l' histoire et sa suite "Le parfum de la dame en noir", que je lirai courant novembre.
Donc notre trop jeune héros est un génie surdoué, et parfois le narrateur Saintclair  (Leroux) parle du petit garçon.
"je suis triste parce que je pense au parfum de la dame en noir..."
Et l'auteur nous annonce son futur roman...

mardi 23 octobre 2012

La reine des pommes

Chester Himes


Quatrième de couverture

Jackson est le gars le plus candide de Harlem, pour ne pas dire demeuré. Et dans le coin, il y a un tas de dégourdis qui commencent par lui étouffer son pognon. Sa petite amie, Imabelle, une fille superbe à la peau de banane, l' entube comme c'est pas permis. Enfin, son frère, qui est bonne soeur dans le civil, cherche aussi à le posseder. Seulement Jackson, lui, c' est un bon chrétien. Y a que la foi qui sauve et il a tout à fait raison de croire aux miracles.


Ce n'est pas candide mais benêt qu'est notre héros. 
Dès le premier chapitre je pense, "mais ce n'est pas possible, il ne peut pas croire..." et si pourtant...
C'est surement le Harlem des années cinquante que nous décrit Himes,
Les lieux sont lugubres, les personnages glauques, les malfaiteurs et les flics sordides.
Je suis entrée dans cette histoire;
sans doute parce que je voulais savoir jusqu'où irai la crédulité de Jackson.

Je n'en garderai pas un souvenir impérissable, mais j'ai aimé  lire ce roman.

vendredi 19 octobre 2012

Charly 9

Jean Teulé

Quatrième de couverture

Charles IX fut de tous nos rois de France l' un des plus calamiteux.
A 22 ans, pour faire plaisir à sa mère, il ordonna le massacre de la Saint-Barthélemy, qui épouvanta l' Europe entière. Abasourdi par l' énormité de son crime, il sombra dans la folie. Courant le lapin et le cerf dans les salles du Louvre, fabriquant de la fausse monnaie pour remplir les caisses désespérément vides du royaume, il accumula les initiatives désastreuses. 
Transpirant le sang par tous les pores de son pauvre corps décharné, Charles IX mourut à 23 ans, haï de tous.
Pourtant il avait bon fond.

J'avais envie de lire un autre roman de Jean Teulé.
Le 9 devrait me permettre de continuer le challenge des nombres.

Charles IX reste pour moi une énigme.
Il est à l' origine du nouvel an au premier janvier...par conséquent des farces du premier avril (ex jour de l'an).
Dans sa folie il décide d' offrir à son peuple des porte-bonheur...et fera distribuer du muguet...qui empoisonnera une bonne partie de ses sujets ... consommée, et les français ont faim, cette fleur est un poison.
Est-ce le remord d' être à l'origine d' un des massacres les plus effroyables de tous les temps...
Ou tout simplement une hérédité déjà lourde...
Mais Charles IX sombre dans la folie...

Jean Teulé ne raconte ici que les deux années qui séparent la nuit du 24 août 1572 au 30 mai 1574 où le roi meurt à seulement 23 ans.
La folie qui s' empare de ce jeune homme,
la recherche aussi et surtout de l'amour de sa mère,
ne suffisent pas à expliquer l'ensemble de son règne et hélas la saint-Barthélémy.
Ce n'est pas un roman historique, mais plutôt une "étude" sur la folie.

mercredi 17 octobre 2012

Arthur et la cité interdite (tome 2)

Luc Besson



Quatrième de couverture
Arthur, Sélénia et Bétamèche poursuivent leur périple à travers les Sept Terres.

Il leur faut retrouver le grand-père d' Arthur, car lui seul sait où est caché le trésor qui permettra au petit garçon de déjouer les plans de Davido. Mais M le maudit fera tout pour empêcher nos trois héros de parvenir à leur but.

Arthur découvrira-t-il son grand-père à temps, Gagnera-t-il le coeur de la princesse Sélénia? Et ensemble, réussiront-ils au péril de leur vie à sauver le village minimoy?


J' ai passé un agréable moment en continuant de lire les aventures du petit Arthur.
Il est vrai que j'aime parfois plonger dans la littérature pour enfant.

mardi 16 octobre 2012

Arthur et les minimoys (tome 1)

Luc Besson


Quatrième de couverture

Arthur a bien des soucis. Un méchant promoteur rêve de saisir la belle maison de sa grand-mère dans laquelle il passe des vacances.
Pas question de compter sur ses parents qui l'ont déposé là sans ménagement.
Pas question non plus d'attendre son grand-père, disparu mystérieusement il y a maintenant quatre ans.
Et puis, comble de malchance, Arthur n'a que dix ans... Peut-être pourra-t-il compter sur Alfred, son gros chien plus affectueux qu' intelligent?
A moins que, dans la vieille bibliothèque du grand-père, un grimoire ne lui permette de passer "de l'autre côté", au pays des minimoys...
Eux seuls peuvent encore tout sauver !

Je vais comme il se doit me précipiter sur le tome 2.
Parce que ce petit Arthur, qui arrache l'épée de la pierre, comme le roi de la légende,
qui traverse le miroir et se miniaturise, ce petit poucet qui veut sauver les adultes, me plait beaucoup.
J'ai bien sur déjà vu le film, plutôt fidèle à l'écriture,
mais le lire me plait encore davantage.


samedi 13 octobre 2012

Confessions d'une religieuse

Soeur Emmanuelle


Couverture: Patrick Swirc

Quelles que soient nos pensées religieuses ou philosophiques, Soeur Emmanuelle a forcé notre admiration.
Une énergie, un humour, un optimisme, et par dessus tout surement un amour des hommes au delà du commun.

Madeleine Cinquin est née le 16 novembre 1908 à Bruxelles.
Son autobiographie commence le 6 septembre 1914 avec la mort tragique de son père.
Si sa vie est à jamais marquée par ce drame, sa mère  "une maîtresse femme 'une femme comme il n'y a pas d'homme' " saura protéger sa famille.

L'ouvrage se présente en trois livres:

Livre I :
 Combat vers un plus grand amour  
1914-1970
 Première partie : La jeunesse (1914-1931)
 Malgré l'absence de son père, Madeleine s'épanouit au sein de sa famille.
 Elle décide contre l'avis de tous (elle est trop impétueuse et sensuelle) de devenir religieuse.
Le 10 mai 1931, elle prononce ses voeux.
Deuxième partie: Istanbul (1931-1955)
Troisième partie : De pays en pays (1955-1971) 

Livre II :
 Le temps du plus grand amour
 1971-1993
Première partie: La vie au bidonville
Deuxième partie  : Misère et grandeur des chiffonniers
Troisième partie : Aimons-nous, vivants

Livre III :
Confessions
Première partie : Les chemins de la conversion
Deuxième partie : Au soir de ma vie (1993-2004)
Troisième partie : Dernière étape, l' imprévu ! (1993-...)

Soeur Emmanuelle  se livre,
elle respecte chaque être humain , chaque religion ou non croyance.
il n'y a pour elle chez les autres aucun péché mais des circonstances qui font la différence.
Elle regrette surtout ce qui a peut-être fait sa force, un indéniable autoritarisme.
Certains la compare à Napoléon.
Tout au long de ce livre, Soeur Emmanuelle rend hommage à tous les anonymes qui l'ont aidée pendant  sa vie.
Elle meurt le 20 octobre 2008 à Caillan dans le Var.

jeudi 11 octobre 2012

Une aventure de Sherlock Holmes "Une étude en rouge"

Sir Arthur Conan Doyle




C'est la première des aventures de Sherlock Holmes écrite par Conan Doyle.
L'auteur écrit quatre romans et cinq recueils de nouvelles ( cinquante-six nouvelles ) ayant le fameux détective pour héros.
Le narrateur, le docteur Watson, nous raconte leur rencontre, puis leur installation au 221, Baker Street.

Quatrième de couverture.

Au N°3 de Lauriston Garden, près de Londres, dans une maison vide, un homme est trouvé mort.
Assassiné?
Aucune blessure apparente ne permet de le dire, en dépit des taches de sang qui maculent la pièce alentour.
Sur le mur, griffonnée à la hâte, une inscription : Rache! Vengeance!

Vingt ans plus tôt, en 1860, dans les gorges de la Nevada, Jean Ferrier est exécuté par des sanguinaires Mormons chargés de faire respecter la loi du prophète.
Sa fille Lucie, est séquestrée dans le harem du fils de l' Ancien.

Quel lien entre ces deux évènements aussi insolites que dramatiques?
Un fil ténu, un fil rouge que seul Sherlock Holmes est capable de dévider.
Une intrigue tout en subtilités où pour la première fois, Watson découvre le maître...

C'est à partir du huitième paragraphe que je me suis passionné pour cette enquête.
Nous découvrons un monde étrange que celui des Mormons, peuple persécuté qui devient persécuteur.
Un dénouement peu banal.
J'ai toujours beaucoup aimé le personnage de Sherlock Holmes.

mardi 9 octobre 2012

Le Horla et autres récits fantastiques

Guy de Maupassant

Dix-huit récits fantastiques.
De courtes nouvelles, dont le Horla.

Je me suis retrouvé en ce mois de novembre venteux et pluvieux, traversant le parc d' Argelès-Gazost avec ma copine Cathy C. La nuit tombait et la peur nous gagnait. Nous courrions à perdre haleine, comme si, une fois le parc traversé nous étions sauvées.
J'ai revécu cette peur de traverser, par les soirs d'automne, la distance séparant la maison de mes grands-parents à celle de ma tante. Cette angoisse de descendre à la cave, et de me retrouver toute seule dans le noir.
Plus tard, à l'internat, nous nous racontions des histoires vraiment "vraies" de revenants, de diables de derrière les fenêtres, (aujourd'hui encore, dès que la nuit tombe je ferme les volets en pensant : "maintenant je suis tranquille  chez moi") de possession et d'exorcisme . J'ai bien du entendre en ces années là des dizaines de versions différentes de la "dame blanche".
Aujourd'hui mes peurs sont ailleurs, je raisonne mes terreurs et je sais qu'il me suffit d'ouvrir une fenêtre et de regarder le ciel étoilé pour être rassurée.

Toutes ces peurs ancestrales je les ai retrouvées en lisant ces fantastiques nouvelles.
J'ai aimé retrouver l' écriture magnifique de Maupassant.
Je pense que d' ici quelques mois je relirai "Une vie" et "Les contes de la bécasse" rien que pour son écriture.

mercredi 3 octobre 2012

A nous deux, Manhattan

Judith Krantz


Quatrième de couverture

"A nous deux Manhattan" est le drame du pouvoir et de la trahison, de l' amour vrai et de l' obsession érotique, un drame qui se déroule sous nos yeux, de nos jours, dans le monde de la grande presse américaine.
Effrontée, immorale et belle jusqu'à l'indécence, Maxi Amberville, l' héroïne de "A nous deux, Manhattan", découvre un jour que son aptitude au plaisir sexuel n' a d' équivalent que son ardeur au travail.
Elle s' y jette corps et âme: l'empire de la presse fondé par son père menace de s' écrouler. Et l' artisan de cette ruine n'est autre qu'un de ses oncles, Cutter Amberville, qui a épousé sa mère et pris la direction de cet empire --l' homme des menées obscures et des visées occultes.
Relevant le défi, Maxi obtient la direction du magazine féminin tombé en désuétude, qui avait été à l'origine de la fortune des Amberville; elle va le transformer et en faire une véritable machine de guerre pour reconquérir un pouvoir menacé de dislocation.
Un roman éblouissant et tumultueux qui vous entraîne dans le monde brillant et impitoyable de la grande presse américaine à la suite d' une maîtresse -femme.


C' est très typiquement le genre de roman que je n'aime pas.

vendredi 28 septembre 2012

Cyrano de Bergerac

Edmond Rostand


Pièce écrite en vers

Acte I : Une représentation à l'hôtel de Bourgogne.
 scène 4 : tirade sur le "nez"

Acte II : La rôtisserie des poètes.
 scène 4: Ragueneau pâtissier:
     "Comment on fait des tartelettes amandines.
Battez, pour qu'ils soient mousseux,
Quelques oeufs;
Incorporez à leur mousse
Un jus de cédrat choisi;
Versez-y 
Un bon lait d'amande douce;

Mettez de la pâte à flan
Dans le flanc
De moules à tartelette;
D' un doigt preste, abricotez
Les côtés;
Versez goutte à gouttelette

Votre mousse en ces puits, puis
Que ces puits
Passent au four, et, blondines,
Sortant en gais troupelets,
Ce sont les
Tartelettes amandines!"

Vers 1015 : "Ne pas monter bien haut, peut-être, mais tout seul!"


Acte III  : Le baiser de Roxane
Vers 1514 : "Un baiser, mais à tout prendre, qu'est-ce?"
Vers  1517 : "Un point rose qu'on met sur l' i du verbe aimer"

Roxane épouse Christian.
Christian et Cyrano partent pour siège d' Arras.

Acte IV: Les cadets de Gascogne
Les cadets sont assiégés et affamés.
Roxane arrive en compagnie de Ragueneau .
Christian meurt sans avoir révélé à Roxane la vérité sur l' auteur des lettres et des déclarations d'amour.

Acte V: La gazette de Cyrano
Quinze ans plus tard nous retrouvons Roxane au couvent.
Cyrano vient lui rendre visite une fois par semaine.
Pendant toutes ces années il lui fera la "gazette" en lui racontant la vie hors du couvent.
Cyrano est blessé,
avant de mourir il se rend auprès de Roxane et enfin lui révèle son amour .


Les pièces de théâtre sont avant tout faites pour être jouées,
de superbes acteurs ont interprété Cyrano, de Belmondo à Jacques Weber.
Alors, j'ai pour ma plus grande joie et pour moi, seul public, interprété avec grand talent la quarantaine de rôles.

samedi 22 septembre 2012

Rien ne s'oppose à la nuit

Delphine de Vigan


J'ai plongé dans ce livre comme dans un gouffre où toutes nos peurs, toutes nos angoisses sont enfouies.
Elles ressurgissent comme celles de l'auteur, au fil des ans.
L'enfance de sa maman...pas si idéale qu'elle parait:
"J'étais une enfant très belle je l'ai payé très cher", les drames d'une famille,
sa propre enfance et celle de sa soeur Manon...
et puis cette P. de maladie qui détruit tout doucement mais en faisant tellement de dégâts.
Ces maladies dont personne ne se rend vraiment compte, que l'on découvre souvent trop tard...

J'ai trouvé tant de tendresse dans l'écriture de Delphine de Vigan, tant d'amour pour cette maman.
Elle et sa soeur, surement par la force de la vie ont su l'aider.

Je ne crois pas qu'on puisse sortir indemne de cette lecture mais
j'ai aimé ce roman,
j'ai aimé l'écriture de Delphine de Vigan.

Merci pour ce joli cadeau.


Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran

Eric-Emmanuel Schmitt
Quelle étrange rencontre que celle du jeune Moïse, onze ans et de Monsieur Ibrahim.
Ils vont ensembles faire un bout de chemin.

Momo, le narrateur, va grâce à M. Ibrahim découvrir que la vie n'est peut-être pas aussi triste...qu'il suffit parfois d'un sourire pour attirer un peu de sympathie.

Monsieur Ibrahim finira par l'adopter.
Momo deviendra l' arabe de la rue bleue...qui n'est pas si bleue...
"-Arabe, ça veut dire ouvert  de huit heures du matin jusqu'à minuit et même le dimanche dans l'épicerie."

L'auteur va à l'essentiel.
J'ai lu ce roman avec beaucoup de plaisir.

mercredi 12 septembre 2012

Poirot résout trois énigmes

Agatha Christie


Sous la plume d' Agatha Christie, Hercule Poirot, sémillant enquêteur belge, résout trois énigmes.

Le miroir de la mort:
Notre détective est "sommé" par sir Gervase Chevinix-Gore de se rendre au domicile de ce dernier pour enquêter sur une fraude dont il serait victime.
Lorsque Hercule Poirot arrive sur les lieux,il est trop tard, Chevinix-Gore est mort.

Feux d'artifice:
Le cinq novembre, dans les rues les gens se souviennent de Guy Fawkes, chef de la conspiration des poudres, et font différentes manifestations, feux d'artifices et autres pétards pètent de tous côtés.
Le lendemain matin, on découvre le corps de Mrs Allen suicidée.

L' invraisemblable vol:
Un vol dans le milieu politique britannique. C'est pour sa discrétion et son efficacité que Poirot est contacté par Sir George Carrington.

Les enquêtes se passent dans les années 30.
On retrouve bien les hommes et les femmes de cette époque.
On sent le féminisme poindre.


lundi 10 septembre 2012

L' ombre du vent

Carlos Ruiz Zafon

Quand j'ai commencé ce roman, je ne pensais pas le lire aussi vite.

Le narrateur, Daniel, un petit garçon de dix ans, est emmené par son papa au "Cimetière des Livres Oubliés":
" La coutume veut que la personne qui vient ici pour la première fois choisisse un livre, celui qu'elle préfère, et l'adopte, pour faire en sorte qu'il ne disparaisse jamais, qu'il reste toujours vivant. C'est un serment très important. Pour la vie. Aujourd'hui c'est ton tour."
Daniel choisit...(ou est choisi?) L'Ombre du Vent de Julian Carax.
et j'ai trouvé cette idée tellement belle que je n'ai plus quitté ce livre.
Les pages, les chapitres se succèdent...

Nous partons avec Daniel à la recherche de Julian Carax,
véritable enquête policière dans le coeur de Barcelone,
pendant la guerre civile,
et surtout vivre l'adolescence de notre héros.

Lorsque nous quittons Daniel,
il emmène son petit Julian, âgé de dix ans choisir un livre:
"Julian, ce que tu vas voir, tu ne dois en parler à personne. A personne."

Ce livre est un best-seller, je doute donc qu'il tombe dans l'oubli,
merci pour ce cadeau , si je retourne à Barcelone, il m'accompagnera.




mardi 4 septembre 2012

Les cinq contre le masque noir

Blyton/Voilier


Une nouvelle aventure des personnages créés par Enid Blyton racontée par Claude Voilier.

Les cousins Claude (fille), Mick, François, Annie et le chien Dagobert "le club des cinq", leur voisin Pilou et son singe Berlingot partent en croisière à bord de l'Aquilon.
Des vols commis par le masque noir et nos héros vont mener leur enquête.
Un adulte, artiste prestidigitateur sur le navire Max Normand va leur offrir son aide.

Je suis très dubitative; ce livre s'adresse à des enfants de 8-12 ans.
Enfant j'avais aimé les aventures du club des cinq,
je n'ai pas retrouvé cette magie.
J'ai de suite compris qui était le coupable.

Mais je n'ai plus douze ans...
Je prends toujours beaucoup de plaisir à lire des livres jeunesse ...
"le buveur d'encre",  "Cinq semaines en ballon", "l' enfant et la rivière"
que je trouve bien écrit
mais ce roman là ne m'inspire pas .

jeudi 30 août 2012

Ma vie

Charles Chaplin




Après une discussion sur Charlot avec mon petit-fils j'ai eu envie de relire cette autobiographie.

Chaplin nait en 1889, la première projection d'un "film" date de fin 1895.
Ses parents sont tous les deux des artistes de music-hall.
Il voit et connait peu son père.
Il est élevé avec Sydney son demi-frère par leur mère.
Malheureusement elle perd sa voix et doit pour subsister faire des petits boulots mal payés.
Est-ce à cause des privations, de la faim, de la misère que cette pauvre femme sombre par moments dans la folie?
Mais au-delà des internements je crois que Chaplin avait pour maman une femme extraordinaire.Ce que je ressens à la lecture des chapitres sur son enfance c'est l'immense amour qu'elle avait pour ses fils.
Quand elle meurt elle aura eu le bonheur de savoir que ses deux fils avaient réussi.
"Et en dépit de la misère dans laquelle nous avons été obligés de vivre, elle nous avait empêchés, Sydney et moi, de devenir des voyous des rues, et nous avait fait comprendre que nous n'étions pas le simple produit de la pauvreté, mais des êtres uniques et remarquables."

Après quelques petits boulots, quelques contrats, Chaplin décide de s'installer aux Etats Unis.
Il est engagé par Sennett : " Il nous faut quelques gags comiques ici... Va te faire un maquillage comique. N' importe quoi"
Nous sommes en 1914, Chaplin a vingt-cinq ans, et en moins d'un quart d' heure il crée "Charlot".

C'est un succès immédiat ou presque.
Charlot est rêveur et paresseux mais jamais méchant
Chaplin est un bourreau de travail, et il ne sait pas très bien encore comment profiter de sa fortune.
Un jour, invité par  sir Herbert, grand acteur de théâtre, il a du mal à avoir une conversation mondaine avec cet homme et sa fille.
"-Vous savez me dit Tree Herbert, vous devriez voyager.
Je lui dis que je n'en avais guère le temps, puis j'allais droit au fait:
 -Ecoutez, Sir Herbert, ma réussite a été si brusque que je n'ai pas eu beaucoup de temps pour m'y adapter. Mais quand j'avais quatorze ans je vous ai vu dans le rôle de Svengali, de Fangin, d' Anthony, de Falstaff, plusieurs fois, et depuis vous n' avez cessé d' être mon idole. Je n'aurais jamais cru que vous existiez vraiment en dehors de la scène. Vous étiez un personnage de légende à mes yeux. Et dîner avec vous ce soir à Los Angeles me confond."

C'est comme le dit l'auteur une "autobiographie à bâtons rompus".
J'avais l'impression d'être assise face à ce génie créateur et de l'écouter me raconter sa vie.
Quand je dis sa vie... son travail, ses rencontres.
De ses amours avant OOna... très peu
Il se marie une première fois avec Lita Grey. La mort de leur bébé de trois jours a peut-être précipité leur divorce. Il épouse ensuite Mildred Harris, ils ont deux fils. Leur union dure trois ans. Puis il rencontre et épouse Paulette Goddart leur union dure environ six à huit ans.
Elles ont toutes les trois été ses partenaires à l'écran.

Mais il parle plus facilement de ses ennuis pendant la chasse aux sorcières, des cabales lancés contre lui à cause de son franc-parler et de son honnêteté morale.Il nous dit sa façon de voir les choses, politiques ou économiques, sa vision du cinéma...

J'ai trouvé plutôt touchant cette pudeur .
Finalement c'est en regardant ses films qu'on comprend comment il aime, quel père il a du être.
Et je n'ai aucun doute Oona a surement été le grand amour de sa vie.


jeudi 16 août 2012

Seras-tu là ?

Guillaume Musso




Elliot âgé de soixante ans en 2006 a la possibilité de retourner en 1976
et de revoir Ilena, la seule femme qu'il ait jamais aimé.
Il va se retrouver face à lui à trente ans.
Peut-on changer une seule chose de son passé et garder le présent intact?

L'idée d'un voyage dans le temps me fait toujours rêver .

J'ai lu ce roman par épisodes.
Je ne me suis pas précipité pour le finir et pourtant j'ai passé de bons moments en sa compagnie.
Il ne restera pas dans ma mémoire comme le voyageur imprudent de Barjavel.



mardi 3 juillet 2012

Chouette, une ride

Agnès Abécassis



Anouchka Davidson est écrivain, (elle travaille chez elle)
épouse,
et maman de deux filles.
Une femme actuelle, qui brusquement découvre qu'elle n'est plus si jeune!!!
C'est plein d' humour.
Quelques gags qui m'ont fait rire.
A lire pour se détendre.

vendredi 29 juin 2012

Le vieux qui lisait des romans d' amour

Luis Sepùlveda



J' ai pris beaucoup de plaisir à lire ce petit roman.

Antonio José Bolivar, vit sur les berges de l'Amazone à  El Idilio, petit village de l'Equateur.
Il connait parfaitement et respecte la forêt amazonienne et ses habitants les Shuars.

Notre héros découvre tout à fait par hasard qu'il sait lire.
Il va alors se passionner pour ce que nous nommons les romans à l'eau de rose.
Il est bouleversant de le voir déchiffrer chaque syllabe, chaque mot, chaque phrase.

Afin d'aider les gens du village il accepte de partir chasser un terrible félin.

C'est l'amour de la nature et l'amour de la lecture que conjugue avec talent Luis Sepulveda.
Le respect de cette nature et aussi le respect des âmes pures et simples.

mercredi 27 juin 2012

Parti de Liverpool...

Edouard Peisson



Avant d'être une lecture, ce livre a une histoire.
Il a été offert à un petit garçon de dix ans.
Ce petit garçon allait subir une importante intervention chirurgicale à l'hôpital du Tondu à Bordeaux.
Il est dédicacé:
    "Toulouse le 1er 2-65 
    Avec toute notre affection  
    Agnès, Jean-Paul, Monique, Thierry"
Des petits cousins et cousines qui s'étaient cotisés.
Et le petit garçon est devenu un grand-père.
Si pendant son séjour à l'hôpital il a beaucoup lu, en revanche il n'avait jamais lu celui là.
Il était surement trop beau, une édition originale, numérotée et tirée sur alfa Exemplaire N° 482 G.

Il était temps que ce livre trouve un lecteur!

C'est un magnifique roman sur la mer.
"L' étoile des mers" est un superbe bateau.
Très vite on comprend que ce paquebot va connaitre le sort du Titanic.
On va suivre la vie de l'équipage jusqu'au dénouement fatal.
Contrairement au Titanic il ne manque pas de canots de sauvetages.
Cinquante-cinq passagers sont noyés...Trois femmes meurent de froid ou de peur...
Deux télégraphistes, Gérard un lieutenant, Haynes le second et Davis le commandant ont disparu.

La première édition date de 1932.

 Et j'engage fortement ce grand-père à redevenir, le temps de lire cet ouvrage, un petit garçon!





mardi 26 juin 2012

Pêcheurs d' Islande

Pierre Loti




Les "Islandais" sont des marins bretons qui vont pêcher en Atlantique Nord.

Les héros vivent du côté de Paimpol, à la fin du XIX ème siècle.

C'est une histoire d'amour entre
Gaud  et Yann Gaos,
après une longue attente (deux saisons de pêches) leurs noces auront lieux six jours avant le départ de Yann pour l' Islande;
mais aussi entre une grand-mère,Yvonne Moan, et le dernier de ses petits-fils encore vivant Sylvestre Moan.
C'est celle là qui m'a le plus émue (pour ne pas dire que je me suis retrouvée sans même m'en apercevoir le visage ruisselant de larmes)

C' est aussi et surtout une magnifique peinture des villages bretons;
ce roman est un poème à la gloire des marins, et de tout ceux qui restés à terre attendent où hélàs parfois espèrent le retour des hommes aimés.

L'écriture est simple, comme les héros.
L' émotion est toujours présente.
Ce roman est empreint de nostalgie.
Des heures de lectures agréables.







vendredi 22 juin 2012

Mangez-le si vous voulez

Jean Teulé


 


Le 16 août 1870, Alain de Monéys, jeune périgourdin de 28 ans, fraîchement élu premier adjoint de la commune de Beaussac se rend à la foire de Hautefaye.

Pris malgré lui pour un prussien,
(la France sous Napoléon III est en guerre contre la Prusse)
il sera lynché, torturé, brulé vif et même mangé.

En suivant pas à pas son calvaire je ne peux m'empêcher de penser qu'aucun homme, fut-il un ennemi ne devrait subir de telles horreurs.

C'est une histoire vraie
c'est une histoire bouleversante
c'est l'histoire tragiquement vraie d'une hystérie collective.


mercredi 20 juin 2012

La sonate à Kreutzer

Léon Tolstoï






"Comment la frustration et la jalousie dans les relations conjugales peuvent-elles mener au meurtre?
D'où vient cette rancoeur qui a empoisonné la vie de tant d'époux, parfois dès les premiers temps du mariage?"

Le récit lui même n'est pas désagréable à lire;
Un homme, Pozdnychev, raconte lors d'un voyage en train comment il est devenu l'assassin de sa femme, mère de ses cinq enfants.
Entre eux il n'existe rien d'autre que le désir physique.
En dehors du sexe ils sont incompatibles, ils n'ont rien en commun.

On sent bien un mal entendu...

C'est dans la postface écrite pour répondre aux critiques soulevées par la sonate que Tolstoï explique son point de vue sur les moeurs de la société en cinq points.
Alors l'auteur n'est plus un romancier mais un prophète.
Il énonce des règles et c'est dommage.
C'est un Tolstoï en pleine crise mystique.








samedi 16 juin 2012

Aventures prodigieuses de Tartarin de Tarascon

Alphonse Daudet



Dédicace de Daudet à son ami Gonzague Privat:
"En France,
  tout le monde est un peu de Tarascon."

Héros: Tartarin-Quichotte ?
Antihéros: Tartarin-Sancho ?

Peu importe, ce roman se lit avec plaisir,
comme pratiquement tout Daudet.
De Tarascon au désert algérien nous suivons les péripéties de Tartarin.
La première publication date de 1872.

"Seulement, écoutez bien ceci. Il est temps de s'entendre une fois pour toutes sur cette réputation de menteurs que les gens du Nord ont faite aux Méridionaux. Il n'y a pas de menteurs dans le Midi, pas plus à Marseille qu' à Nîmes, qu' à Toulouse, qu' à Tarascon. L'homme du Midi ne ment pas, il se trompe. Il ne dit pas toujours la vérité, mais il croit la dire...Son mensonge à lui, ce n'est pas du mensonge, c'est une espèce de mirage..."



vendredi 15 juin 2012

Renaud des Gavroches

Nicolas Traparic (textes)
Marc Large (illustrations)


"Aussi, sans aucun doute, certains pourront-ils, à la lecture de ce livre, crier à l' hagiographie: 
-Renaud n'est tout de même pas un saint! Tout ça manque d'objectivité!-
j'assume entièrement cela"

L'auteur nous avertit, il aime, il admire Renaud sans aucune réserve.

C'est très bien écrit
Je dirai même à la "manière" de Renaud.

Les illustrations sont superbes.

Pour tous ceux qui comme moi aiment Renaud.
Mais aussi pour ceux qui le veulent découvrir,
découvrir aussi d'autres poètes car le texte ne manque pas de références de qualité et de citations superbes.


samedi 9 juin 2012

La mare au diable

George Sand


L' histoire d'amour toute simple d'un laboureur, Germain,
veuf et de la petite et toute jeune bergère Marie.

Histoire surannée
avec pour seul mystère la mare au diable
qui changera peut-être le cours de leur vie.

Mais nous sommes au XIXème siècle dans un Berry déjà bien loin
des progrès de son époque.

Juste pour comprendre peut-être le Berry de ce temps là ;
des hommes et des femmes qui n'existent plus.

Mais j'aime Sand pour ce qu'elle représente dans sa féminité et sa modernité,
pour son écriture et parce qu'elle tutoie le lecteur!


vendredi 8 juin 2012

L' alchimiste

Paulo Coelho



Santiago, jeune berger andalou, part à la recherche d'un trésor enfoui au pied des pyramides.

Paulo Coelho commence son roman comme Hemingway commence le vieil homme et la mer:
"Le vieil homme se nommait Santiago"
"Le garçon se nommait Santiago"

Comment ai-je pu passer à côté de ce roman?
Écrit en 1988, traduit en 1994.

J'ai passé de magnifiques heures en lisant ce
"merveilleux conte philosophique destiné à l'enfant 
qui sommeille en chaque être"

Un grand moment de littérature.




mercredi 6 juin 2012

La rêveuse d' Ostende

Eric-Emmanuel Schmitt


Cinq nouvelles très agréables à lire.

La rêveuse d' Ostende:
Le narrateur, à la suite d'une rupture amoureuse se retrouve chez
Emma Van A. ,une vieille femme handicapée .
Elle va lui raconter son histoire, plus ou moins réaliste .

Crime parfait:
Un crime dont la seule imperfection est qu'il n'aurait pas du être.

La guérison:
L'image négative qu'une mère peut donner.
"Après avoir lu  'Le parfum'
cette femme, qu'un homme qui a perdu la vue trouve belle
grâce à son odeur m'a particulièrement touché."
La guérison où on ne l' attend pas.

Les mauvaises lectures:
La seule nouvelle où le héros n'est pas une femme.
Celle que j'ai le moins aimée.
Y-a-t'il de mauvaises lectures ou simplement des lectures qui ne nous correspondent pas?

La femme au bouquet:
Ma préférée et la plus courte aussi.
Nous attendons tous sans doute quelqu'un, quelque chose,
quelque part.





samedi 2 juin 2012

Le parfum

Patrick Süskind


J'ai suivi avec grand intérêt la vie de Jean-Baptiste Grenouille.
Il naît dans la puanteur de Paris au XVIII ème siècle.
Enfant sans amour , exploité, rejeté et surtout sans odeur,
mais ayant un "nez" hors du commun
il cherche à posséder puis à créer le parfum .

Un roman superbement écrit.
Le bonheur de lire.

En lisant ce livre j'ai songé
malgré moi à "Correspondances" de Baudelaire.
   "Il est des parfums frais comme des chairs d'enfants,
     Doux comme de Hautbois, verts comme des prairies,
     - Et d'autres, corrompus, riches et triomphants,

     Ayant l'expansion des choses infinies,
     Comme l' ambre, le musc, le benjoin et l' encens,
     Qui chantent les transports de l'esprit et des sens."

mercredi 30 mai 2012

L' échappée belle

Anna Gavalda



Je n'ai pas aimé ce roman,
mais alors pas du tout.

je l'ai trouvé vulgaire et inutile.

Une perte de temps.

mardi 29 mai 2012

L'enfant et la rivière

Henri Bosco



Un Folio Junior
Mais quel plaisir de lire ce roman!
Des parents qui s'absentent...
La tante Martine et son trop plein d'amour...
Bargabot le braconnier ...

La rivière, sûrement la Durance, fascine Pascalet
et c'est toute cette Provence qui va nous emporter
dans la saine désobéissance de l'enfance.

Toute une aventure et l'extraordinaire rencontre avec Gatzo
qui deviendra son frère.




dimanche 27 mai 2012

Mathématique du crime

Guillermo Martinez


Plutôt passionnant ce roman policier!

Une intrigue basée sur les suites mathématiques
et tout un univers pythagoricien.

Un dénouement pour le moins inattendu
et une suite que je n'ai pas réussi à élucider...

jeudi 24 mai 2012

Les dix enfants que madame Ming n'a jamais eus

Eric-Emmanuel SCHMITT





Merci Alexandre de m'avoir prêté ce roman.

Je l'ai lu comme on lit une nouvelle,
sans faire de pose.

Et j'ai, tout comme Madame Ming préféré Ting Ting
qui a compris que pour être heureuse sa maman devait être
une mère sans contrainte.


samedi 12 mai 2012

W ou le souvenir d'enfance

Georges Perec



Deux textes alternés
Deux histoires
J'ai un moment hésité : lire W imprimé en italique puis le souvenir d'enfance...
Finalement j'ai suivi l'idée originale de l'auteur .
Sans en avoir l'air ces deux histoires, celle imaginaire et à mon sens plutôt sordide d'un idéal olympique et les souvenirs si vagues de sa petite enfance se complètent .

C'est de toute façon très bien écrit .








vendredi 11 mai 2012

Cinq semaines en ballon

Jules Verne




Tous les ingrédients sont réunis pour vivre la première des aventures extraordinaires de Jules Verne.
Le docteur Fergusson, son ami Dick Kennedy et Joe le fidèle domestique.
Références  aux sciences et à la géographie du XIX ième siècle.
La fabrication du ballon, la chute de Joe dans un lac, enlèvement, course poursuite, animaux sauvages,serpents...
Et une histoire haletante...On retient son souffle.
Quelques longueurs mais un bon moment de lecture.


samedi 5 mai 2012

J'ai quinze ans et je ne veux pas mourir

Christine  Arnothy



Deux mois de vie dans une cave en 1945.
Et ce récit me paru si ... contemporain ...
La première fois que je l'ai lu ,il y a si longtemps,
j'étais si loin d'imaginer que plus de quarante ans tard
des êtres humains subiraient encore ces barbaries.

Il n'est pas si facile de vivre

Christine Arnothy


La suite tout simplement de "j'ai quinze ans et je ne veux pas mourir"
Réfugiés et apatrides.
Même sentiment, même souvenir.

vendredi 4 mai 2012

Quatrevingt-treize

Victor Hugo



Je ne vais pas prendre le risque d'émettre  la moindre critique sur Hugo.
J'ai passé d'excellents  moments en "revivant" la terreur .
Les hommes toujours plus forts que les évènements.

jeudi 3 mai 2012

Challenge "À vos nombres"

"Je me suis inscrite au challenge "À vos nombres"




Mon premier choix :
"Quatrevingt-treize" de Hugo.




Mon deuxième choix:
"J'ai quinze ans et je ne veux pas mourir" de Christine Arnothy








Mon troisième choix:
"Cinq semaines en ballon" de Jules Verne



Mon quatrième choix:
"Les dix enfants que madame Ming n'a jamais eus" de Éric-Emmanuel Schmitt



Mon cinquième choix:
"Les cinq contre le masque noir" de Blyton/Voilier


Mon sixième choix (après réflexion!) :
"Chouette une ride" de Agnès Abécassis

Mon septième choix:
"Poirot résout trois énigmes" de Agatha Christie

Mon huitième choix:
"A nous deux, Manhattan" de Judith Krantz


  

Mon neuvième choix:
"Charly 9" de Jean Teulé